apparences, saints et miracles: quoi penser?

Beaucoup de gens font de cet argument une question de partialité “catholique” la “évangélique”.C'est une chose de parler de miracles, ceux que fait le Seigneur Jésus, dont le plus important est celui de la nouvelle naissance. Si nous voulons parler au lieu de phénomènes mystiques, comme des madones qui pleurent, apparitions de saints décédés, sang de San Gennaro, mais aussi dans le domaine non catholique, les gens rient, tomber en arrière, qui crie etc.… il n'y a pas de différence, dans les deux cas, il s'agit de phénomènes “religieux” et pas divin.

De toute façon, la Parole du Seigneur nous donne les règles pour examiner ce qui se passe autour de nous. Sur la base de ces règles, et toujours avec une grande humilité de la part de chacun de nous, nous pouvons prendre notre position.Très brièvement:le message est bien plus important que le miracle: la vérité vient en premier, puis, si quelqu'un fait de grandes choses mais ne prêche pas l'Évangile que nous connaissons, nous n'avons pas à le croire; l'apôtre écrit: “Mais même si nous ou un ange du ciel vous avons annoncé un évangile différent de celui que nous vous avons annoncé, être anathème” (Galati 1:8)la gloire ne doit aller qu'à Jésus et non aux autres (qu'ils soient vivants ou morts); “Je suis l'éternel; c'est mon nom; Je ne donnerai pas ma gloire à un autre” (Isaiah 42:8)

le miracle ne doit servir à enrichir personne (il est clair que chaque ministère doit être soutenu par des offrandes gratuites, mais rien de plus que ça)

les fruits doivent être de conversion, repentir, sanctification.

Si ces conditions ne sont pas là, ou si le “miracle” il émeut le cœur du croyant ou adore d'autres autres que Dieu, nous devons sérieusement craindre que quelqu'un (homme ou diable ou les deux) se cache derrière l'événement.
Et d'autre part, “Pas étonnant que ce soit, parce que même Satan se déguise en ange de lumière” (2 Corinthians 11:14).

enfin, concernant la vie des saints hommes qui sont morts aujourd'hui, on se souvient que par exemple de David il est écrit que “après avoir servi le conseil de Dieu dans sa génération, il s'est endormi et a retrouvé ses pères, et vu la corruption“.
Nous pouvons certainement emboîter le pas, éviter ses erreurs, souviens-toi de sa foi, mais nous devons seulement servir Dieu et avec la connaissance que Dieu nous donne dans sa parole.

Tu pourrais aussi aimer
Laisser une réponse

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec ça, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite