Les chrétiens doivent respecter les lois civiles?

Certains pensent que les lois divines, dans la Bible, et les lois civiles sont séparables, mais ce n'est pas du tout le cas. Dieu nous commande de respecter nos autorités et notre législation. Quel témoignage nous pourrions avoir si nous n'obéissions pas aux lois? Nous ne serions pas de bons chrétiens. En fait les lois divines et les lois de l'état dans lequel nous vivons, ils sont un et les deux doivent être respectés. Ce n'est pas un hasard si nous ne lisons jamais rien dans les Écritures qui “cozzi” contre nos lois civiles.

Le chrétien doit obéir à l'autorité civile, bien que beaucoup puissent prendre cette obligation d'obéir aux autorités à la légère. Jésus a dit, dans Marco 12:17:

Rendez à César ce qui appartient à César et à Dieu ce qui appartient à Dieu.

À propos du gouvernement et de son autorité, l'apôtre Paul a dit:

Chaque personne est soumise aux autorités supérieures; car il n'y a pas d'autorité sauf de Dieu; et les autorités qui existent, ils sont établis par Dieu. Par conséquent, ceux qui résistent à l'autorité s'opposent à l'ordre de Dieu; ceux qui s'y opposent se condamneront eux-mêmes; en effet les magistrats ne sont pas à craindre pour les bonnes œuvres, mais pour les mauvais. Tu, tu ne veux pas craindre l'autorité? FA’ le bien et vous aurez son approbation, parce que le magistrat est un ministre de Dieu pour votre bien; mais si tu fais le mal, les sujets, parce qu'il ne porte pas l'épée en vain; en fait, il est un ministre de Dieu pour infliger une juste punition à ceux qui font le mal. Il faut donc être soumis, pas seulement par peur de la punition, mais aussi pour des raisons de conscience. (Romains 13:1-5)

si, Les chrétiens doivent obéir aux lois de leur gouvernement en respectant les codes civil et pénal en vigueur dans notre Etat. Un chrétien ne doit pas enfreindre la loi en se défendant derrière le fait qu'il respecte tellement la loi de Dieu. Il ne respecte pas du tout la loi divine s'il ne respecte pas la loi civile, car les deux ne sont pas séparés. Dieu n'approuve pas ceux qui enfreignent les lois civiles, il ne peut pas non plus approuver ceux qui commettent des crimes (pénalités). Ces personnes sont coupables à tous égards tant devant les autorités civiles que devant Dieu. Il semblerait étrange de le croire, mais aussi le camp chrétien évangélique n'est pas exempt de personnes qui enfreignent la loi et / ou commettent des crimes.

Que faire lorsque vous apprenez de telles choses?

Une fois le dialogue tenté et le problème signalé au “pécheur” ainsi que reo, s'il ne montre aucun signe de repentir, signaler aux autorités et ne pas conspirer, car ce faisant nous jouons leur jeu et nous sommes complices. Nous ne croyons pas le faire “nous parlerons du mal d'un frère”, parce qu'un vrai chrétien ne se comporte pas de cette façon, un vrai chrétien quand il apprend ses erreurs, se repent, et puis il faut le pardonner. S'il ne le fait pas, ce n'est pas un vrai chrétien. Alors soyons calmes et continuons notre chemin certains que nous avons fait notre devoir civil et religieux.

Certains pensent que les lois divines, dans la Bible, et les lois civiles sont séparables, mais ce n'est pas du tout le cas. Dieu nous commande de respecter nos autorités et notre législation. Quel témoignage nous pourrions avoir si nous n'obéissions pas aux lois? Nous ne serions pas de bons chrétiens. En fait les lois divines et les lois de l'état dans lequel nous vivons, ils sont un et les deux doivent être respectés. Ce n'est pas un hasard si nous ne lisons jamais rien dans les Écritures qui “cozzi” contre nos lois civiles.

Le chrétien doit obéir à l'autorité civile, bien que beaucoup puissent prendre cette obligation d'obéir aux autorités à la légère. Jésus a dit, dans Marco 12:17:

Rendez à César ce qui appartient à César et à Dieu ce qui appartient à Dieu.

À propos du gouvernement et de son autorité, l'apôtre Paul a dit:

Chaque personne est soumise aux autorités supérieures; car il n'y a pas d'autorité sauf de Dieu; et les autorités qui existent, ils sont établis par Dieu. Par conséquent, ceux qui résistent à l'autorité s'opposent à l'ordre de Dieu; ceux qui s'y opposent se condamneront eux-mêmes; en effet les magistrats ne sont pas à craindre pour les bonnes œuvres, mais pour les mauvais. Tu, tu ne veux pas craindre l'autorité? FA’ le bien et vous aurez son approbation, parce que le magistrat est un ministre de Dieu pour votre bien; mais si tu fais le mal, les sujets, parce qu'il ne porte pas l'épée en vain; en fait, il est un ministre de Dieu pour infliger une juste punition à ceux qui font le mal. Il faut donc être soumis, pas seulement par peur de la punition, mais aussi pour des raisons de conscience. (Romains 13:1-5)

si, Les chrétiens doivent obéir aux lois de leur gouvernement en respectant les codes civil et pénal en vigueur dans notre Etat. Un chrétien ne doit pas enfreindre la loi en se défendant derrière le fait qu'il respecte tellement la loi de Dieu. Il ne respecte pas du tout la loi divine s'il ne respecte pas la loi civile, car les deux ne sont pas séparés. Dieu n'approuve pas ceux qui enfreignent les lois civiles, il ne peut pas non plus approuver ceux qui commettent des crimes (pénalités). Ces personnes sont coupables à tous égards tant devant les autorités civiles que devant Dieu. Il semblerait étrange de le croire, mais aussi le camp chrétien évangélique n'est pas exempt de personnes qui enfreignent la loi et / ou commettent des crimes.

Que faire lorsque vous apprenez de telles choses?

Une fois le dialogue tenté et le problème signalé au “pécheur” ainsi que reo, s'il ne montre aucun signe de repentir, signaler aux autorités et ne pas conspirer, car ce faisant nous jouons leur jeu et nous sommes complices. Nous ne croyons pas le faire “nous parlerons du mal d'un frère”, parce qu'un vrai chrétien ne se comporte pas de cette façon, un vrai chrétien quand il apprend ses erreurs, se repent, et puis il faut le pardonner. S'il ne le fait pas, ce n'est pas un vrai chrétien. Alors soyons calmes et continuons notre chemin certains que nous avons fait notre devoir civil et religieux.

Tu pourrais aussi aimer
7 commentaires
  1. Giuseppe

    Salut Christian Faith. Tout d'abord, joyeux anniversaire pour ta maternité!!! Voeux (bien que tard) à toi et à tous les utilisateurs qui suivent le blog pour la nouvelle année qui vient de commencer.

    Ceci dit, j'en viens à la question que je voulais vous poser et c'est: que faire si une loi civile est en opposition avec une loi divine ou en général avec la morale chrétienne?

    P.S. Je voulais souligner que dans l'article “Parler en langues est la preuve de la présence du Saint-Esprit?” il y a des phrases difficiles (parce que je suppose que la distraction et peut-être la précipitation) en particulier:

    “Les langues ne sont pas la preuve que cela s'est produit parce que ce n'est pas le chapitre lui-même qu'on nous dit d'être baptisé du Saint-Esprit, on nous dit aussi, tous parlent en langues. Eph.5: 18 nous dit que si vous êtes rempli de l'Esprit, ils diront des psaumes, des hymnes et des chants spirituels, aucune langue n'est mentionnée. Cela peut inclure des langues (chanson faite dans une autre langue), mais c'est la chanson et l'écriture dans le coeur qui est la preuve qu'ils sont pleins, quelle que soit la langue dans laquelle il est chanté”

    J'ai posté ce reportage ici même si je me rends compte qu'il aurait peut-être été plus approprié de le signaler dans les commentaires du même article.

    Merci et encore Auguroni!

    1. La foi chrétienne

      Salut Giuseppe et merci
      oui, pratiquement dans l'article sur les langues il y avait un morceau qui n'aurait pas dû être publié et que j'ai, par distraction, publié sans relire. E’ le clavier qui, comme j'écris, faites rouler le curseur d'avant en arrière et cela fait un gâchis. mea culpa!
      Quant à ce que vous demandez, Je ne connais aucune loi civile contraire à la Bible. Dans le sens, il y a tellement de lois que nous chrétiens n'approuvons pas, comme si tu pouvais avorter et pour nous c'est un meurtre de toute façon, mais l'état te laisse choisir, il ne pointe pas l'arme sur toi pour te faire avorter pour que tu aies à choisir entre la loi civile et la loi de Dieu. je parle de ces lois, des crimes ou des règles de coexistence pacifique avec le voisin qui, la Bible et l'État exigent que vous respectiez. par exemple, le meurtre est à la fois un crime pour la loi et pour la Bible, il ne peut pas être volé, on ne peut pas calomnier son prochain, etc.. Ce qui est sûr c'est que, la Parole de Dieu et donc, la loi de Dieu, vient toujours en premier, mais le droit civil, sur des questions morales, vous permet de choisir, ne vous oblige pas, donc je répète que les deux lois doivent être respectées.

  2. ivano26

    bonjour ChristianFaith, tout d'abord je te souhaite aussi mes meilleurs voeux de maternité
    en ce qui concerne l'argumentation des autorités civiles, les paroles de la Bible ouvrent la porte à un enchevêtrement de doutes: 1-nous avons de la chance mais il y a des endroits où les lois humaines vont explicitement à l'encontre des lois de Dieu sans laisser la liberté de choix (voir l'avortement d'État en Chine) 2-dans ce cas tu n'as qu'à souffrir? et en rébellion, cela peut conduire à une violence défensive? 3-si toutes les autorités sont établies par Dieu (et il en est ainsi parce que le prince du monde ne peut faire que le mal que Dieu lui permet de faire) nous devons nous résigner aux atrocités commises dans tous les régimes sanglants(et dans ce domaine,Malheureusement, L'histoire récente est pleine d'exemples)? en rébellion, cela peut conduire à la violence? vous pouvez choisir le “moindre mal”? Parce que si Hitler et les nazis avaient été arrêtés à temps, des millions de vies auraient été sauvées, et de simples exhortations n'auraient pas suffi à les arrêter…

    1. La foi chrétienne

      Salut Ivano, bienvenue et merci
      Les observations que vous faites sont correctes, Je faisais référence à nos lois italiennes et au bon sens. Je n'ai pas du tout pensé à la Chine. La Parole de Dieu est toujours observée en premier. Donc l'avortement n'existe pas du tout!!! Ce que les chinois devraient faire? Ils doivent tout d'abord faire très attention à ne pas procréer une seconde vie, car ainsi dit la loi de leur pays, et si l'avortement se produit, non (s'éloigner du pays au cas où). S'ils veulent avoir plus d'enfants, ils doivent nécessairement aller dans d'autres pays, et en fait ils le font déjà. Je ne sais pas combien de temps les autorités sont toujours voulues par Dieu. Si nous regardons l'histoire, nous voyons beaucoup de choses horribles (y compris Hitler que vous avez mentionné) et je pense que dans ces cas, Dieu laisse tomber, laisse l'homme corrompu le faire sans y mettre la main. Quand il laisse faire, ces mauvaises choses arrivent. Nous ne savons pas pourquoi il le fait. Mais nous, en Italie, nous nous considérons chanceux malgré tout et malgré la crise. Nous avons un pays assez civilisé. On pense aux pays musulmans pauvres, où les chrétiens sont torturés et tués. Pensons aux pays dictatoriaux… ici nous avons encore la liberté… et nous prions pour ceux qui ne l'ont pas. Bonne journée 🙂

      1. ivano26

        bien, les autorités sont voulues par Dieu car rien ne pourrait arriver sans son consentement, et puis Paul le confirme dans le passage que vous avez rapporté: “il n'y a d'autorité que de Dieu; et les autorités qui existent, ils sont établis par Dieu”. Ce que je voulais te demander c'était quel est selon toi le comportement à adopter face à une dictature sanglante, où si nous n'agissons pas, les conséquences affectent notre voisin: par exemple, si Hitler et les hauts responsables nazis ont été tués ou si les États européens sont intervenus alors que les nazis n'étaient pas encore militairement puissants (un “guerre préventive”), le monde aurait épargné l'immense tragédie de la Seconde Guerre mondiale et l'étendue de la Shoah aurait été réduite; mais un chrétien peut raisonner en termes de “moindre mal”? ou il doit juste échapper au mal au lieu de le combattre? car alors il y aura toujours quelqu'un qui le combattra à sa place et il me semble un peu’ juste que le “sale boulot” aux autres, que s'ils ne sont animés que par des passions “de ce monde” ils pourraient facilement aller plus loin (celui qui combat des monstres doit faire attention à ne pas devenir un monstre aussi; Je ne sais pas qui l'a dit mais ça me semble sage). Bref, ne pas collaborer et subir le martyre suffit quand le seul fait que ceux qui sont au pouvoir soient vivants signifie souffrance et mort pour nos frères.?

  3. La foi chrétienne

    Comme je vous l'ai dit, même si les autorités les veulent Dieu, Parfois, il fait arriver de mauvaises choses, par exemple “quitter” que le pouvoir passe entre les mains d'Hitler. Et ce n'est pas parce que Dieu aime voir souffrir, tout dépend de nous et de notre péché originel.
    Qui a dit que les chrétiens devaient être des martyrs? L'apôtre Paul était clair sur ces choses, il recourait souvent à la loi pour se faire défendre. Il n'a pas d'affaire, dit-il “les autorités sont voulues par Dieu” e “ce n'est pas en vain qu'ils portent l'épée”. Donc il faut respecter la loi. Quant aux guerres, je crois que les chrétiens ne devraient pas y participer (mais c'est mon avis). Et oui, c'était bien que les puissances européennes soient intervenues pour arrêter le massacre nazi! Que dire? Tout ce qui arrive, se déroule sous le contrôle de Dieu. Le chrétien ne doit pas souffrir, mais il doit agir. Mon point de vue.

  4. Sandro

    Du commentaire de Romains 13 du site Parola.net, la considération suivante est admirablement évidente.
    Les devoirs des sujets envers les autorités sont d'honorer celui qui est nommé ministre de Dieu pour le bien public « Honneur à qui honorer » « Craignez Dieu, honorer le roi »1Pierre 2:17. sûrement, il ne sera pas facile d'honorer qui en paroles et en actes, semble être un ministre du diable plutôt que de Dieu; mais à travers des imperfections et des déviations humaines monstrueuses, le chrétien doit toujours voir l'institution divine. Les infidélités des hommes le pousseront à prier avec plus de ferveur pour que Dieu incline le cœur des dirigeants à la justice. Clément de Rome enseigna aux Corinthiens à prier pour ceux "à qui Dieu avait donné gloire et honneur" afin qu'"il oriente leurs conseils selon ce qui lui est bon et agréable". Policarpo ai Filippesi: «Priez aussi pour les rois, pour les magistrats et les princes et pour ceux qui vous persécutent et vous haïssent ". Il est clair que là où les gens peuvent influencer, bien qu'indirectement avec le vote, sur le choix de bons dirigeants, c'est un devoir chrétien de ne pas négliger cette opportunité.
    Inculquer l'obéissance aux autorités, Paul parle du devoir normal des citoyens envers l'autorité normale. Malheureusement c'est arrivé et il arrive que l'autorité, dépasser les limites qui lui sont assignées et envahir le champ de la religion, a ordonné ou ordonné des choses contrairement à la volonté de Dieu. Ainsi le Sanhédrin juif lorsqu'il enjoint aux apôtres " de ne pas parler ni enseigner du tout au nom de Jésus " Actes 4:18-19; 5:28-29,40. Ainsi les magistrats romains lorsqu'ils ordonnaient aux chrétiens d'offrir de l'encens à l'empereur ou d'adorer des idoles; donc l'Eglise de Rome quand elle a voulu et veut forcer les évangéliques à agir contre leur conscience illuminée par l'Evangile. La réponse des fidèles chrétiens de tous les temps, dans des cas similaires, c'est celui de Pierre: "Nous devons obéir à Dieu plutôt qu'aux hommes", obéir à l'autorité suprême plutôt qu'à l'inférieure qui trahit sa mission. Et ils sont allés à la rencontre de la mort, comme Paul lui-même, par centaines de milliers.
    Si citation, c'est vrai, le rejet que le Christ, il s'est opposé aux apôtres à Gethsémané quand ils ont offert de le défendre avec l'épée: «Riponi, dit Pietro, ton épée dans son fourreau "; mais le cas du sacrifice volontaire du Christ n'est pas identique au cas des chrétiens persécutés et il ne faut pas oublier un autre mot, Luca 22:36, adressé par le Seigneur aux siens, alors qu'ils étaient sur le point de quitter la Palestine pour aller dans le vaste monde prêcher l'évangile: Jusqu'à présent, vous n'avez pas eu besoin d'un sac à main ou d'un sac de voyage; "Mais maintenant qui, a un sac, prends-le… et celui qui n'a pas d'épée vend son manteau et achète-en un ". Certes, l'épée n'était pas destinée à convertir les gens, mais cela pourrait bien servir à leur défense. Et s'il y a des cas où il est légitime, pour un apôtre, auto défense, il peut aussi y avoir des cas, ils sont rares, dans lequel, pour une population évangélique, qui a des remparts dans ses montagnes aptes à la défense, la résistance active est légitime et préférable, avec tous ses risques, à une résistance purement passive. Résistance au mal ou plutôt aux méchants, Matteo 5:39, c'est souvent une forme de protection nécessaire pour les faibles. Je peux renoncer au droit de me défendre; mais je dois renoncer au devoir de protéger?» (Wilf. Monod).

Laisser une réponse

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec ça, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite