La responsabilité d'Adam

À proprement parler, il n'y a que deux hommes sur terre qui ont été dotés d'une responsabilité pleine et entière, et c'étaient le premier et le dernier Adam. La responsabilité de chacun des descendants d'Adam, comment être rationnel, c'était réel, et assez pour les faire responsable devant leur Créateur. Cette, mais, il est limité par le degré, limitée car elle est affectée par les effets de la chute.

La responsabilité de chaque descendant d'Adam, non seulement c'est assez pour le faire personnellement responsable en tant que créature (à savoir que cela devrait faire ce qui est juste e ne devrait pas faire ce qui ne va pas), mais à l'origine, chacun de nous était aussi doué, légalement, de responsabilité pleine et sans préjudice, pas en nous, mais à Adam. E’ Il faut toujours se rappeler qu'Adam n'était pas seul physiquement le père de la race humaine, mais ça aussi légalement il était le chef de la race humaine.

Quand Adam a été placé en Eden, il se tenait là comme notre représentant, à tel point que ce qu'il a fait a également été pris en compte par chacun de nous, ceux pour qui il a agi. Cela dépasse les limites de nos intentions dans cet essai, entrer dans une description détaillée pour savoir si Adam était notre représentant fédéral et chef. Il serait très important de présenter cette vérité en détail, dont il existe aujourd'hui un grand besoin, mais nous espérons pouvoir traiter ce sujet bientôt dans un autre livre. Il suffit maintenant, mais, diriger le lecteur vers Romains 5:12-19, où cette vérité est traitée par le Saint-Esprit. Au cœur même de ce texte très important, on nous dit qu'Adam était “chiffre de celui qui devait venir” (14)., c'est-à-dire du Christ. Que veux-tu dire, puis, Adam était “la figure” du Christ? La réponse doit être: dans le fait qu'il était un chef fédéral, qui a agi au nom et au nom de la race humaine. C'était lui qui, pas seulement légalement, mais dans un sens vital, cela avait affecté tous ceux qui lui étaient liés. E’ pour cette raison que le Seigneur Jésus, dans 1 Corinthians 15:45, est appelé “le dernier Adamo“, c'est-à-dire le chef d'une nouvelle création, de la même manière que le premier Adam était le chef de l'ancienne création.

En Adam, puis, chacun de nous était déjà là. Adam avait agi en tant que représentant de la race humaine. Viens, donc, Adam a été créé avec une responsabilité pleine et entière, pas de préjugés car il n'y avait pas de mauvaise nature en lui, et puisque nous étions tous “à Adam”, il s'ensuit nécessairement que nous tous, à l'origine, nous étions également dotés d'une responsabilité pleine et entière. En Eden, puis, La responsabilité d'Adam en tant que personne seule n'a pas été simplement mise à l'épreuve, mais la responsabilité humaine en tant que telle, la responsabilité de toute la course, dans son ensemble.

Webster définit d'abord la responsabilité comme “responsable de rendre des comptes”, alors comment “capable de remplir une obligation”. Le sens et l'extension du terme “responsabilité”, peut-être, il pourrait être exprimé et résumé en un mot: “passabilité au devoir”. Vers Dieu, la responsabilité fait référence à ce qu'est la créature il doit à son créateur, et que la créature a l'obligation morale de rendre.

À la lumière de la définition qui vient d'être donnée, il devient rapidement clair que la responsabilité est quelque chose qu'elle devrait être mis à l'épreuve. E’ Un fait, ce, que nous apprenons des Saintes Écritures elles-mêmes, exactement ce qui semble avoir été là-bas en Eden. Adam avait été testé. Il fallait vérifier s'il avait honoré ses obligations envers Dieu, sa loyauté envers Dieu. Il test, preuve, il consistait en l'obéissance aux commandements de son Créateur. Manger d'un certain arbre était interdit. E’ juste à ce point, mais, qu'une difficulté se présente à nous. Du point de vue de Dieu
le résultat du procès d'Adam n'était pas sujet à la probabilité: le résultat était certain. Avant de l'avoir formé à partir de la poussière de la terre et avant d'y avoir insufflé la vie, Dieu savait exactement quel serait le résultat de ce test. Chaque chrétien doit être d'accord avec cette déclaration: nier, en fait, la prescience de Dieu signifie nier son omniscience, et ce serait nier l'un des attributs fondamentaux de Dieu.

Nous devons, mais, aller encore plus loin que ça: non seul Dieu avait une connaissance parfaite du résultat du test d'Adam, non seulement son œil omniscient a-t-il déjà vu Adam manger le fruit de l'arbre interdit, mais Il avait aussi décrété que oui ça aurait dû être. Ce fait est évident non seulement à partir de l'hypothèse qu'il n'y a rien qui se passe autre que Dieu, Créateur et dirigeant de l'univers, n'a pas décrété éternellement que cela doit arriver, mais d'après les déclarations expresses de l'Écriture concernant le Christ comme agneau sacrificiel de Dieu: “Déjà désigné avant la création du monde” (1 Pi. 1:20). je sais, puis, Dieu prédestiné, avant même la création du monde que le Christ devrait, en son temps, être offert en sacrifice pour le péché, puis il est incontestablement évident que Dieu a également prédestiné le péché à entrer dans le monde, et si oui, tel quel, qu'Adam devrait transgresser et échouer. En pleine harmonie avec tout ça, Dieu lui-même il a placé l'arbre de la connaissance du bien et du mal en Eden, et pourtant il a permis au Serpent d'entrer en scène et de tromper Eve. C'est ici, puis, la difficulté: si Dieu avait décrété éternellement qu'Adam mangeait de cet arbre, comment pouvez-vous le tenir responsable et dire que il n'aurait peut-être pas mangé?

Le problème semble vraiment complexe à l'extrême, mais encore une solution existe, une solution, aussi, qu'il est à la portée de l'esprit fini. La solution réside dans la distinction entre volonté secrète de Dieu et le Sa volonté révélée. La responsabilité humaine se mesure à notre connaissance de sa volonté révélé, quel dieu en fait il nous a dit, pas de ce qu'il ne nous a pas dit: cela définit notre devoir. C'était donc avec Adam. Que Dieu avait décrété que le péché entre dans le monde par la désobéissance de nos ancêtres, était un secret caché dans son cœur., De cela, Adam ne savait rien, et ça fait toute la différence concernant votre responsabilité. Ce dont il devait se soucier, c'était seulement la volonté révélé de Dieu, e c'était très clair. Je donnai lui avait interdit manger le fruit de cet arbre, et c'était assez. Je donnai, mais, ça va plus loin. Dieu avertit Adam des terribles conséquences qu'il aurait subies s'il avait désobéi – la mort en vaudrait la peine.

La transgression, puis, depuis Adam, il était tout à fait inexcusable. Créé sans nature maléfique, en parfait équilibre, place dans le meilleur des environnements, ayant reçu la domination sur toute la création inférieure, avec toute la liberté qu'il voulait, sauf une interdiction, clairement mis en garde contre les conséquences d'un acte d'insubordination à Dieu, il aurait très bien pu préserver son innocence. S'il tombait, néanmoins, selon tous les principes de justice, la responsabilité, le sang, ça ne tomberait que sur sa tête, et sa culpabilité serait imputée à tous ceux au nom desquels il a agi. Si Dieu avait révélé ses desseins à Adam, le péché entrerait dans le monde, et qu'Il avait déjà décrété qu'il manger fruit interdit ilo, il est évident qu'Adam n'aurait pas pu être tenu responsable de l'avoir mangé. Je donnai, mais, il ne fait pas connaître son conseil à Adam, et donc, Il n'interfère pas avec sa responsabilité.

Encore, si Dieu avait créé Adam avec une propension au mal, alors la responsabilité humaine aurait été préjugée et Adam n'aurait été mis à l'épreuve que pour faire semblant. En ce que, mais, Adam faisait partie de ce que Dieu, à la fin du sixième jour, il avait déclaré être “très bien”, et en quoi, En tant qu'homme, il avait été fait “droit” (Ec. 7:29), puis “chaque bouche doit être réduite au silence”, e “À l'échelle mondiale” il doit se trouver coupable envers Dieu (Ro. 3:19).

de nouveau, ici nous devons bien nous rappeler comment ce n'est pas que Dieu décrète qu'Adam doit pécher et ensuite lui injecter une inclination au mal, pour que cela puisse arriver, non: “Aucun, quand il est tenté, Astuce: "Je suis tenté par Dieu"; parce que Dieu ne peut pas être tenté par le mal, et lui-même ne tente personne” (Gm. 1:13). Au contraire, quand le serpent vient tenter Eve, Dieu les fait rappelles toi l'ordre qu'il leur était interdit de manger du fruit de l'arbre du bien et du mal, ainsi que les conséquences pénales qu'ils auraient subies s'ils l'avaient fait! Dieu, alors, tandis que avoir décrété la chute, en aucun sens il ne peut y être considéré’Auteur du péché d'Adam, tout comme à aucun moment la responsabilité d'Adam n'est préjugée. On peut ainsi admirer le “plusieurs sagesse de Dieu” en arrangeant un moyen d'accomplir son décret éternel, garder intacte la responsabilité de ses créatures.

E’ nécessaire, peut-être, ajouter quelques mots sur la volonté de Dieu sous forme de décret, en particulier en relation avec le mal. première, il faut affirmer sans l'ombre d'un doute, que tout ce que Dieu fait ou permet, c'est juste, juste et bon simplement parce que Dieu le fait ou le permet. Quand Luther a répondu à la question: “Parce que Dieu permet à Adam de tomber et de corrompre toute sa postérité, alors que cela aurait très bien pu l'empêcher de tomber?”, il dit: “Dieu est un être dont la volonté ne reconnaît aucune cause, il ne nous appartient pas non plus de prescrire des règles selon lesquelles il doit agir, ni l'appeler pour rendre compte de ce qu'il fait. Il n'a ni supérieurs ni pairs, et c'est sa volonté qui est la règle de tout. Il ne fait pas ceci ou cela pour qu'il soit juste de le faire, à tel point qu'Il est obligé de le faire. Ce qu'Il fait est juste et juste simplement parce qu'Il le fait et le veut ainsi. La volonté de l'homme, indubitablement, il peut être influencé et déplacé, mais pas la volonté de Dieu. Affirmer le contraire serait le dépouiller de sa divinité “(D'arbitrage de service, c. 153).

Affirmez que Dieu a décrété l'entrée du péché dans son univers, et qu'Il a prédéterminé tous ses fruits et activités, ça veut dire quoi, à première vue, pourrait surprendre le lecteur. Cependant, si vous réfléchissez bien au-dessus, il est beaucoup plus surprenant d'insister sur le fait que le péché a envahi ses domaines contre son gré, et que son exercice est en dehors de votre juridiction. Puis, où sa toute-puissance finirait? Non, reconnaissent que Dieu a prédéterminé toutes les activités du mal, cela signifie le voir comme Gouverneur (et pas une victime) du péché: c'est ta volonté qui détermine son exercice, Son pouvoir de vous limiter (Sl. 76:10).

Dieu n'est ni l'inspirateur ni celui qui instille le péché dans aucune de ses créatures, mais il est à lui seigneur. Nous entendons par là que la gestion, de Dieu, des méchants est si entier qu'ils ne peuvent rien faire d'autre que sa main et ses conseils, de l'éternité, déterminé que cela doit être fait.

Bien qu'il ne soit pas possible pour Dieu d'émaner jamais quoi que ce soit de contraire à sa sainteté et à sa justice, néanmoins il a ordonné, à ses fins justes, que ses créatures tombent dans le péché. Si le péché n'était jamais autorisé, comment la justice de Dieu se manifesterait en le punissant? Comment la sagesse de Dieu aurait pu se manifester pour la vaincre complètement? Comment la grâce de Dieu a-t-elle pu s'exercer en lui pardonnant? Comment la puissance de Dieu aurait pu être exercée pour le soumettre? Une preuve impressionnante que le Christ reconnaître le décret divin concernant le péché, c'est comment il se comporte avec Judas. Le Sauveur savait très bien que Judas le trahirait, pourtant nous n'avons jamais lu qu'il avait fait des plaintes. Au contraire, Il lui dit: “Qu'as tu besoin de faire, échec presto” (Gv. 13:27).

Remarquez comment Il dit cela après qu'il avait reçu le morceau et que Satan avait pris possession de son cœur. Judas était déjà préparé et déterminé à trahir le Maître et donc le Christ, avec acte permissif, s'incliner devant la volonté du Père, tu le presses d'aller et d'accomplir ce geste horrible.

E’ pour que Dieu ce n'est pas l'auteur du péché, et bien que le péché soit contraire à son saint la nature, pourtant son existence et ses œuvres ne sont pas contraires à ses volonté, mais subordonné à cela. Dieu ne tente jamais un homme de pécher, mais a, selon son éternel conseil (qu'il exécute maintenant) déterminé son cours.

aussi, comme nous l'avons montré au chap. 8, bien que Dieu ait décrété le péché de l'homme, l'homme est seul responsable de l'avoir commis, on ne peut pas non plus reprocher à Dieu cela. E’ étonnant comment ces deux aspects de la question sont réunis par une affirmation du Christ lui-même: “Malheur au monde à cause des scandales! Parce que les scandales doivent arriver; mais malheur à l'homme pour qui le scandale survient!” (Mt. 18:7).

De cette façon, bien que tout ce qui s'était passé au Calvaire était arrivé: “Pour le conseil déterminé et la prescience de Dieu” (À. 2:23), néanmoins, “mauvaises mains” crucifié le Seigneur de gloire, e, en conséquence, à juste titre, son sang est tombé sur eux et leurs enfants. Ce sont vraiment de grands mystères, pourtant c'est notre heureux privilège et notre devoir précis, recevoir humblement tout ce que Dieu se plaît à révéler à leur sujet dans Sa Parole de vérité.

www.riforma.net

Tu pourrais aussi aimer
Il n'y a pas de commentaires
  1. Moira

    Pace ChristianFoi! La scelta l'ho finalmente fatta dopo mesi di preghiera…J'ai affronté tous les doutes qui me tourmentaient dans la prière, en lisant la Parole, J'en ai parlé en confession, toujours avec des résultats insatisfaisants. Maintenant presque soudainement le voile s'est levé devant mes yeux et je n'ai plus de doutes, à tel point que cela fait deux semaines que j'ai soudainement arrêté d'aller à la messe sans culpabilité ni nostalgie. Je ne le ressens plus comme faisant partie de mon adoration du Seigneur. A qui j'ai confié mon choix c'est de me traiter de folle et d'hérétique 🙂 ​​sauf mon mari qui approuve au contraire.

    Je t'écris parce que je voulais te chercher sur FB mais sous ton nom ils sortent seulement 3 des gens qui ne sont pas vous 🙂 Si vous voulez je suis sur Fb avec mon nom Moira Salvadori, ed ho l'immagine di una pagina bianca della Bibbia.

    Un câlin! Moira

Laisser une réponse

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec ça, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite