Les références au Nouveau Testament deutérocanoniques?

catholiques disent:

Jésus et ses apôtres ont cité le deutérocanoniques (apocryphes) dans le Nouveau Testament, contrairement à ce que vous et d'autres soutiennent. Et cela est une preuve qu'ils sont inspirés, et doit faire partie du canon biblique.

Hébreu-3-1000-667[1]Il est vrai qu'il ya beaucoup de références dans le Nouveau Testament à l'Apocrypha? Et s'il y a des références, cela signifie que les auteurs considèrent ces écrits comme l'Écriture?

pas vraiment.

1. Beaucoup de références qu'ils entendent les catholiques sont si vagues qu'il pourrait être soit une référence à d'autres œuvres, ou la similitude due à une coïncidence. Ils ne peuvent même pas être appelées références mais plus de similitudes texte. Voilà pourquoi l'apologiste catholique dit souvent que l'on est “semblable à l'autre”. Même si l'on compare la Bible avec le journal du dimanche, nous trouverons beaucoup de similitudes!

par exemple, on nous dit que Matteo 13:43 Il est situé dans la Sagesse 03:07 (un apocryphe).

Alors les justes brillera comme le soleil dans le royaume de leur père. Qui a des oreilles [entendre] salle. (Matteo 13:43)

Au jour de leur jugement brillera; comme des étincelles dans le chaume, ils courront ici et là. (Sagesse 3:7)

Il faut donc penser que le lien entre eux est très clair?

Les deux parlent de briller, mais on peut vraiment dire que Jésus cite la Sagesse? À peine! Jésus lui-même pourrait se référer au livre de Daniel, ça dit:

Wise doit briller comme la splendeur du firmament, et ceux qui ont appris beaucoup à la justice est comme les étoiles pour toujours. (Daniele 12:3).

Ou peut-être Jésus ne se réfère pas à une ou l'autre.

Après tout, Jésus a dit:: “Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père” (Matteo 13:43). Sagesse parle, plutôt “étincelles”, Jésus parle d'une luminosité comme le soleil! Nous ne savons pas combien de références entre un livre et l'autre, nous pouvons trouver si l'on raisonne de cette façon, et nous attribuons la citation dans un pas si superficiel; vous pouvez également trouver des références dans la Bible et un livre de fiction de notre temps!

2. Il existe quelques exemples qui sont certainement des références à la apocryphes. Luca 2:37 Il est censé être trouvé dans Judith 8:4-6.

Elle n'a jamais quitté le temple et servait Dieu nuit et jour dans le jeûne et la prière. (Luca 2:37)

Judith était resté à son domicile dans un état de viduité et avait déjà passé trois ans et quatre mois. Elle avait mis en place une tente sur la terrasse de sa maison, Il était entouré par de nombreux hanches et portait les vêtements de veuves.

Depuis qu'elle était veuve jeûnait tous les jours, sauf le samedi et les veilles de sabbats, le vigile de lunes e i lunes, les vacances et les jours de joie pour Israël. (Giuditta 8:4-6)

Comment pouvons-nous parler de référence mettant en comparaison ces deux versets ci-dessus? Luc parle d'une prophétesse, Anna, qui vivaient de nombreuses années après Giuditta, le premier n'a jamais quitté le temple tandis que la seconde était une veuve dans sa maison.

3. Il existe quelques exemples qui peuvent sembler vraiment plutôt des références à la apocryphes, Il semble être le plus clair Juifs 11:35-38 (que 2 Maccabei 6:18;7:41) au sujet de la torture subie par la foi.

Il y avait des femmes qui ont reçu de retour leurs morts par la résurrection; d'autres ont été torturés, ne pas accepter la délivrance, pour obtenir une meilleure résurrection; d'autres ont été mis à l'épreuve par des huées, correction, les chaînes et la prison. Furono lapidé, mixte, tué par l'épée; ils erraient de brebis et de caprins; nécessiteux, affligé, maltraités (dont le monde était pas digne), errant dans les déserts, monti, cavernes et les antres de la terre. (Juifs 11:35-38)

tels Eleazar, l'un des scribes les plus estimés, homme déjà avancé en âge, et très décent en apparence de la personne, Il a été forcé d'ouvrir sa bouche et avaler le porc. (2Maccabei 6:18)

Dernière fois les enfants, aussi la mère a rencontré sa mort. (2Maccabei 7:41)

Pourtant, ce ne sont pas des références, mais de simples allusions. L'incident enregistré dans le livre des Maccabées pourrait être dans l'esprit des Juifs, mais alors, ces incidents sont enregistrés dans les écrits de l'historien Joseph Juif. Il est difficile d'être certain de ce qu'il avait en tête. cependant, même si cela est une référence à la apocryphes, en aucun cas l'auteur des Hébreux donne autorité divine aux Maccabées (ou Josephus, si elle est à ce). Il est probablement même pas devis, mais vous faites référence à un autre incident.

Les auteurs du Nouveau Testament vont aussi tirer sur d'autres travaux en dehors des Saintes Ecritures. par exemple, l'apôtre Paul cite les poètes et les écrivains païens (1 Corinthians 15:33; À 17,28); Jude cite des livres apocryphes juifs d'Enoch et l'Assomption de Moïse. Il est évident que l'auteur peut citer quelque chose d'un emploi ou de travail, mais sans donner autorité divine pour que le travail. Tout comme personne ne considère comme inspiré les poètes grecs ou l'Assomption de Moïse, il en va de même pour toute référence à l'apocryphe. Dans un sermon, le prédicateur peut citer Shakespeare ou Socrate ou n'importe qui d'autre, tant que la déclaration particulière correspond à l'objectif, et pourtant cela n'implique pas que tout ce que Shakespeare ou Socrate ait jamais écrit soit la vérité de l'Évangile!

4. Contrairement aux références possibles aux apocryphes, les références aux livres de l'Ancien Testament sont plutôt très claires, et surtout ils donnent une autorité divine à ces livres. Par exemple dans Giovanni 10:34,35 le Seigneur Jésus cite le Salmo 82:6, et commente immédiatement que les Écritures ne peuvent pas être annulées.

Jésus leur a répondu: «Ce n'est pas écrit dans votre loi: “J'ai dit: tu es des dieux?” S'il appelle des dieux ceux à qui la parole de Dieu était adressée (et l'Écriture ne peut pas être annulée) (Giovanni 10:34-35)

Réf. une:

J'ai dit: “Tu es des dieux, vous êtes les enfants du Très-Haut”. (détroit 82:6)

Pour l'apôtre Paul, l'écriture (dans les livres de l'Ancien Testament) c'était le fondement sûr de son enseignement doctrinal. Ainsi le Nouveau Testament témoigne de l'autorité divine de l'Ancien Testament. Il est significatif qu'il n'y ait pas de tels appels pour que les apocryphes impliquent l'inspiration divine de ces livres.

Comment les Écritures sont citées par Jésus?

L'exemple de la façon dont Jésus a cité les Écritures est avantageux pour l'étude d'une partie spécifique du Nouveau Testament, par exemple Marquer le chapitre 12. Avis d'abord, que Jésus est cité des livres de l'Ancien Testament – Exode, Lévitique, Deutéronome et les psaumes – et qu'il n'y a pas de citations similaires dans les apocryphes. aussi, ce ne sont pas ce genre d'allusions vagues, mais des citations claires (presque mot pour mot). E, enfin, il est clair que Jésus est à la base des citations de l'Ancien Testament, depuis qu'il se sent (ainsi que son public juif) qui ont l'autorité de la Parole de Dieu. Il utilise des prophéties pour expliquer pourquoi les juifs l'ont rejeté, utilise des citations de l'Ancien Testament pour expliquer l'importante doctrine de sa résurrection et les plus grands commandements, et pour prouver qu'Il n'est pas qu'un homme (qui est le Seigneur de David, pas seulement le fils de David, et donc divin). De toute évidence, ses arguments n'auraient eu aucun poids si lui et les Juifs n'avaient pas cru les Écritures qu'il citait et s'ils n'avaient pas fait partie du canon.

En bref, les apocryphes peuvent aussi être cités ici et là (ou mieux, on peut trouver des allusions, mais jamais de vraies citations) mais les auteurs du Nouveau Testament ne les ont jamais cités comme des Écritures faisant référence à un enseignement doctrinal comme cela se produit pour les autres livres du canon. Bien que la version grecque des soixante-dix (en Grèce) il les considérait à leur époque, Jésus et les apôtres les ont complètement ignorés! Citations et références à l'Ancien Testament, fait par Jésus et les écrivains du Nouveau Testament, fournir des preuves solides en faveur du canon hébreu (comme de la Bible protestante), alors que le manque de citations similaires aux apocryphes plaide contre la canonicité de ces livres.

Si l'on ajoute aussi le fait que les autres manuscrits anciens n'en contenaient pas (voir Peshitta) et que les premiers Pères de l'Église les ont rejetés, et qui n'ont été officialisés par l'Église catholique qu'avec le Concile de Trente de 1545-1563, en réponse à la Réforme protestante, il doit y avoir une raison.

Une autre objection:

Le Nouveau Testament ne mentionne même jamais Ezra, Néhémie, Ester, Cantique des Cantiques et de l'Ecclésiaste et pourtant vous les considérez comme inspirés.

sûrement, mais ces livres sont clairement inspirés en ce qu'ils ne contiennent pas d'erreurs historiques et ne contiennent pas de contradictions avec le reste des doctrines des Saintes Écritures, il n'y a donc aucune raison de croire qu'ils ne sont pas inspirés.

Une autre objection:

Parmi les manuscrits de Qumrân (1947) de nombreux fragments deutérocanoniques cohérents ont été trouvés en hébreu et en araméen.

Parmi les manuscrits de Qumrân, les rouleaux contenus dans les bocaux indemnes, Des documents et des fragments d'autres écrits ont également été trouvés qui n'ont rien à voir avec les Écritures..

Dans conclusion, les apocryphes font certainement partie de la littérature ancienne comme tant d'autres livres, mais ils ne sont certainement pas inspirés par Dieu et ne font pas partie du canon.

Tu pourrais aussi aimer
Laisser une réponse

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec ça, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite